10 éléments qu’il est possible de réparer sur un sac

Les aléas du quotidien comme les frottements, le port d’un objet trop lourd dans le sac ou encore la météo sont des facteurs qui vont abîmer les éléments qui composent votre sac à main. Dans cet article, nous vous présentons les différents éléments sur votre sac à main dont la réparation est envisageable, afin de maintenir en vie votre accessoire de tous les jours.

Les doublures

Les doublures de sac peuvent être de différentes matières :  tissus, suédine, skaï … Ces matériaux sont amenés par le temps à se dégrader, voir se déchirer. Plusieurs solutions existent alors pour lui redonner vie et vous permettre de porter votre sac à nouveau en toute sérénité.

Les poignées

Comment dissocier son sac de ses poignées ? Ces dernières sont pourtant si fragiles. Elles s’abiment par le simple contact de la paume de main. La réparation va de la teinture et remise en forme jusqu’au changement partiel ou complet de ces pièces.

La bijouterie

La bijouterie des sacs a tendance à changer de couleur au cours des années. Bien généralement, un orfèvre pourra redorer votre bijouterie et lui redonner son aspect d’antan. Dans le cas où la pièce est abimée, il faudra la remplacer.

Les tranches

Les tranches correspondent à l’arête du sac. Elles sont particulièrement exposées à l’usure. Leur réparation demande une intervention manuelle généralement minutieuse. Une cire pour tranche devra être appliquée. Son temps de séchage est assez long.

Les joncs

Les joncs sont un élément esthétique et décoratif du sac, en lui apportant du relief et de la résistance. Souvent en cuir, Ils servent également à renforcer la structure. En fonction de son état d’usure, le jonc sera amené à être changé dans son intégralité. Réfection du jonc : découdre la doublure pour accéder au jonc. Le problème peut venir de l’âme, du cordon intérieur ou du cuir qui s’est déchiré.

Le liseré

Le liséré est un élément décoratif du sac. Il s’agit d’une bordure à cheval qui est généralement utilisée dans un but purement esthétique. Cette finition devra être entièrement changée en cas d’accident.

Les coins

Les coins du sac font l’objet de nombreux frottements. Pour réparer les coins, un repiquage est nécessaire permettant de rapprocher le cuir des deux faces présentes.

Les enchapes 

Le sac comporte deux poignées qui sont terminées par une patte plus large qui est cousue sur le sac qui s’appelle l’enchape. Leur réparation peut consister en une consolidation par des points de couture à la main (sellier) sur les points déjà existants ou en une réfection totale suivant l’état de l’enchape.

Fermeture à glissière

En nylon ou en métal, la fermeture-éclair est l’une des pièces les plus utilisées dans le prêt à porter et la maroquinerie. Extrêmement sollicitée, elle est amenée à avoir des difficultés d’ouverture, voire à se casser. Il conviendra alors de trouver l’origine de son dysfonctionnement (curseur, dents, tissu…) et d’y apporter une réparation.

Les coutures

Le cuir est une matière solide. Il arrive toutefois qu’il se déchire. Suivant l’état du cuir et l’emplacement de la pièce à recoudre, les coutures pourront être faites en point sellier ou à la machine à coudre. Un renfort pourra être ajouté pour consolider les parties endommagées au niveau des coutures. 

Les changements de pièce par un professionnel

Votre sac en cuir vous lasse ? Vous le trouvez trop grand ? Votre poche extérieure est trop abimée ? Toutes les pièces peuvent être réparées et/ou changées pour donner à votre sac une seconde jeunesse. LES ARTISANS devront alors trouver une peau similaire à votre sac, démonter la pièce actuelle pour la remplacer par la nouvelle. Cette réparation implique de nombreuses étapes de découpage, collage, couture, ponçage, …

A Paris, dans le 16ème arrondissement, L'ATELIER 23/11 est un artisan maroquinier spécialisé dans la réparation de maroquinerie et propose donc la réparation, la rénovation ou la personnalisation de vos sacs en cuir.